036: Au bal… au bal de Circle K olé olé !

By

Le vendredi 25 janvier se tenait le bal d’hiver du centre de services partagés de Circle K.  Ce bal se tient à chaque année mais a normalement lieu à l’automne, juste avant les Fêtes.  Probablement dans un souci de coûts (une salle coûte moins cher en janvier qu’à la veille des Fêtes) et de gestion de l’horaire (les salles pouvant recevoir 500+ personnes ne font pas légion à Riga), il se tenait en janvier cette année.  À y penser, c’est très bien ainsi… car avant les Fêtes, nous sommes tous à la course et ce genre d’événements prend quand même pas mal de notre temps, surtout si on y inclut sa préparation.

Plusieurs personnes du bureau nous parlaient de cet événement depuis quelques temps déjà, l’un des deux événements « formels » de l’année.  Les gens nous disaient que c’était quelque chose de quand même important pour eux et que les gens se préparaient beaucoup pour l’évènement.  Nos directeurs nous ont même prévenus d’avance que les gens restent à la maison lors de cette journée afin de pouvoir aller se faire maquiller et coiffer.  Sérieux ?  Au Québec, le traditionnel « party de bureau de Noël » est pas mal moins formel, disons.  Nous avions bien hâte de voir ça !

Déjà au retour des Fêtes, nous voyions des filles regarder des sites de robe sur leur ordinateur au travail.  Et on ne parlait pas de petites robes à pois en prévision de l’été… mais de robes plutôt chics.  Après tout, le thème de cette année est « Stars », dans le sens « célébrités ».

De notre côté, Isabelle avait apporté de Montréal deux robes chics et elle allait porter l’une de celles-ci pour l’évènement.  Du côté de Francis, il a considéré la location d’un habit plus formel, mais le weekend avant le bal, il a essayé un de ses « kits » apporté de Montréal et a décidé d’y aller avec ça à la place.  On sauve de l’argent sur le « suit »… on le mettra sur le party lui-même.

Comme nous sommes des hôtes exemplaires, nous avions décidé d’organiser un pré-party à notre appartement le jour de l’évènement.  Nous devions être à la salle vers 20h00… alors nous avions convié une trentaine de personnes chez nous à compter de 17h30.

Nous voulions leur faire une surprise et vivre un trip… en louant un autobus « party bus de luxe » pour non seulement agir à titre de moyen de transport jusqu’à la salle de bal, mais aussi, et surtout, pour y tenir notre pré-party.  Francis a contacté la compagnie et après quelques échanges, il s’est bien rendu compte que celle-ci tentait de l’extorquer en chargeant plein d’extras, dont la taxe qui est toujours incluse dans le prix normalement.  21% de plus que le prix affiché, disons que ça fait une différence sur le budget.  Mais bon… tant pis pour eux, leur autobus sera resté dans leur cour arrière car un vendredi soir de janvier à Riga… il ne se passe pas grand-chose et le touriste se fait rare, alors perte nette pour eux.

Dommage, car le concept était intéressant.  Bus assez luxueux, avec bar et même un « poteau » inclus…  On pouvait même louer les services d’une barmaid et de… danseuses qui, elles aussi, chargeaient probablement des extras !

 

Intérieur du « party bus », poteau de danseuse inclus… danseuse, pas incluse (mais offerte en option !)

 

La semaine avant le bal, les membres de nos équipes nous annoncent déjà, un à un, qu’ils « travailleront » de la maison ou s’absenteront tout simplement du bureau le jour du bal.  C’est bien correct… car nous aussi, nous prendrons quelques heures afin de se faire coiffer et maquiller.  Euh, juste Isabelle se fera maquiller, on s’entend !

 

Voici Isabella Sauvéova !

 

Francis se fait faire une coupe Ryan Reynolds style letton et Isabelle revient avec une coiffure semi-montée style soviétique et un beau maquillage.  Nous sommes prêts !

Nos invités commencent à arriver vers 17h30, comme prévu et les derniers, à 19h15.  De la trentaine de personnes invitées initialement, environ une vingtaine viendra.  Quelques cocktails et drinks, principalement faits par notre barman attitré, Ronalds, qui commencent à savoir un peu trop bien où se situent les différentes choses dans notre coin bar et cuisine.  Un habitué de la place !   On part à 19h25 pour la salle de réception et miracle… nous « fittons » tous dans les voitures des conducteurs présents au pré-party.  Pas de Taxify pour s’y rendre.  Nous embarquerons des véhicules différents.

Dix minutes plus tard et nous voilà déjà dans une file d’attente à l’extérieur, dans la neige, en attendant d’entrer.  Les filles devant troquer leurs bottes pour leurs souliers ralentissent considérablement l’accès au lieu.  Notre tour arrive et on nous demande notre nom pour vérifier que l’on est sur la liste et pour nous faire remettre nos deux (2) coupons de consommation.  Martins Lasis, Lolita Kauke, Ieva Zvidra, Francis Durette… « wait, how do you spell that ».  “D-U-R-E-T-T-E” … “just write Francis” dit alors la préposée à l’accueil à sa collègue qui gère la base de données des invités.  Bon, visiblement, le contrôle sur l’octroi des coupons est déficient, Francis pourrait peut-être entrer de nouveau et s’appeler Janis, cette fois !?

Une fois à l’intérieur, c’est la recherche de la meilleure table qui débute.  On s’aperçoit que des équipes « wise » ont déléguées l’un des leurs pour réserver leur table de 12 personnes depuis quelques temps.  Pour Isabelle, ce n’est pas trop un problème car des gens de son équipe font partie des « wise », mais pour Francis, ce n’est pas le cas.  Son équipe trouve finalement une place, avec l’équipe de contrôle interne… à laquelle Francis avait envoyé un courriel un peu (pas mal) direct la semaine précédente, en plus que cette équipe s’était faite bombardée de critiques de la part de toutes les équipes de « reporting » pour avoir agi dans leur dos.  Bref, ça ne sera pas la table où l’ambiance sera la plus exaltante !

 

La salle

 

Depuis notre entrée, nous pouvons confirmer une chose… les gens prennent vraiment ça au sérieux.  Les filles sont magnifiques dans leurs robes, avec leurs coiffures et leur maquillage.  Les gars aussi sont très beaux (sauf les gars de TI qui sont… fidèles à des gars de TI, en t-shirt et avec des casquettes !), plusieurs portants le nœud papillon et le tuxedo.

Contrairement aux éditions antérieures, il n’y a pas de cocktail de bienvenue.  Les gens semblent fort déçus de ce changement, d’ailleurs.  En plus, les deux coupons pour une consommation sont en fait émis avec une valeur nominale de 3 €.  La liste de prix affichée au bar débute à… 3,50 € pour les boissons alcoolisées.  Au moins, pour le vin et la bière, qui sont à 3,50 €, les barmans ne nous chargent pas la différence de 0,50 €.  Toutefois, pour les cocktails, ils demandent deux coupons.  What !!  C’est vraiment n’importe quoi.  En plus, il y a deux bars, l’un de chaque côté de la salle et chacun ne charge pas les mêmes prix, ni n’adopte les mêmes règles.  L’un d’entre eux accepte de donner un « rhum & Coke » en échange du coupon, même si ce drink coûte en fait 5 €… alors que celui de l’autre côté charge la différence.  On choisit alors notre bord de bar !

Bon, c’est sûr que techniquement, nous avons seulement deux coupons de consommation par personne. Mais bon, ce n’est pas pour rien que nous invitons les femmes en congé de maternité aux partys… on veut leurs coupons.  En plus, Francis s’acoquinant avec l’équipe des comptes payables des pays scandinaves, il a ramassé quelques coupons là aussi… l’équipe ayant amené son propre « bar » sous la table !  Une heure et demie après le début officiel de l’évènement, ils sont déjà pas mal tous saouls et n’ont pas touchés à leurs coupons.  Ching-Ching !!

Après les discours d’ouverture, le buffet est ouvert.  La file est longue mais nous avons assez de nourriture.  Ce n’est pas le « Buffet des Continents » (quoique nous n’y sommes jamais allés !), mais ce n’est pas si pire.  Le maître de cérémonie est un genre de magicien.  Pour les quelques fois que l’on y est attentif, ses tours sont intéressants.

 

Francis avec deux membres de son équipe

 

Après le repas, le premier « band » commence à jouer.  Choix musical ordinaire avec des chansons qui ne font pas lever le plancher de danse… qui reste désert.  Après leur prestation, le « playback » embarque et là, les gens affluent sur le plancher de danse.  Alors qu’Isabelle se garde une petite gêne, Francis se fait convaincre de se déhancher un peu le bassin canadien. Bon, ça ne durera pas trop longtemps, sa sobriété le rappelant vite à l’ordre.

 

Un trio d’étudiants des cours de letton du vendredi matin !

 

Petit à petit les gens commencent à quitter et à un moment donné, quelques personnes commencent à parler de l’après-party.  Isabelle ne tient pas à s’y joindre, par contre, préférant rentrer à la maison.  On s’entend sur un endroit et comme on décide de quitter… les lumières de la place s’allument.  « Il est 03h00, on ferme ! »  What… déjà 03h00 !!  Ben là, nous ne sommes même pas saouls !  Bon, nous appelons les Taxify.  En route vers le bar convenu, Francis reçoit un message disant qu’il y a un changement de plan… les gens se rencontrent à un autre bar que celui convenu.  Ok, on change de destination.  Arrivé au bar avec des collègues, Francis reçoit un texte d’Isabelle qui lui demande s’il arrivera bientôt au bar initial… eh oui, elle s’est laissée convaincre de sortir pour un dernier verre par une autre gang.  Explication du changement de bar et finalement, Isabelle prendra un seul verre et rentrera à la maison vers 04h00.  De son côté, Francis poursuit la soirée et entrera à la maison vers 06h15 environ.  Ouff… ils font le party longtemps, les Lettons !!