041: Espagne – Tolède

By

Notre plan de départ : passer la journée dans la ville de Tolède, située à environ 50 minutes de train au sud de Madrid.

Nous quittons l’appartement pour la gare Chamartin, située au nord de la ville.  45 minutes de métro plus tard, et nous y voilà.  Nous voyons les bornes automatiques pour l’achat des billets de train, nous procédons mais ne pouvons compléter la transaction.  Le message « The train does not start from this station » s’affiche alors à l’écran.  Hein ?  Pourtant, Isabelle a bien checkée hier soir et c’est d’ici que ça part.  Francis se dirige vers un kiosk et le commis de lui répondre : « les trains pour Tolède, ils quittent de la gare centrale, pas d’ici ».  Évidemment, Francis ne peut s’empêcher de tourner la tête vers Isabelle avec des points d’interrogations dans les yeux.  « Isaaaaaaaaaaaa… où as-tu vu que le train partait de la gare Chamartin ? ».

Retour à la gare centrale 45 minutes plus tard… et en retard sur l’horaire.  Francis sue déjà !

Direction bornes libre-service pour l’achat des billets pour le prochain train en direction de Tolède.  Le prochain train est… sold out!!  What the f**k!  Le suivant est dans 1h et les prix montent.  45 Euros chacun pour se rendre en « day trip » à Tolède, ça commence à coûter cher… surtout qu’on n’y passera maintenant plus que 4,5 – 5 heures.  Mais bon, il ne reste que 4 sièges, alors pas le temps de tergiverser trop longtemps… nous bookons !

On tue le temps en marchant un peu dans la ville, autour de la gare, et en se claquant un McDo à 9h30.  Ça replace un peu l’humeur désagréable de Francis, troublé par ce besoin de réorganisation dans l’horaire préalablement établi.

Nous arrivons à la magnifique gare de train de Tolède et marchons ensuite vers la vieille ville. Une marche d’environ 15 minute qui se fait bien.  La vue est très jolie, avec le pont en pierre enjambant la rivière.  Quelques photos plus tard, nous sommes à la porte de la vielle ville.  Le problème, c’est que la vieille ville est en haut d’un grand nombre de marches.  Ouf… on y va !

 

Le pont donnant l’entrée dans la vieiile ville

 

La ville est très belle et surtout, très populaire à cette heure du jour.  Notre départ tardif de Madrid y joue pour quelque chose, c’est certain.  Nous nous promenons un peu avant d’arriver à la Cathédrale de Tolède.

Bon, on ne sait pas trop pourquoi, encore aujourd’hui, nous sentons une espèce d’obligation de visiter les églises lorsque nous voyageons.  Pourtant, aucun de nous deux ne se sent vraiment catholique.  Il faut croire que c’est une habitude de voyage qui date de quand on visitait avec nos parents, peut-être.

Mais bon, nous nous dirigeons tout de même vers cette Cathédrale et là, nous sommes tous les deux frappés.  Non pas par l’appel de Dieu… mais plutôt par le gardien de sécurité qui nous dit de prendre l’autre porte car nous nous dirigeons vers la porte de la sortie.  Bon, une fois alignés face à la bonne porte, nous pénétrons dans l’église et nous sommes de nouveau frappés… cette fois par la beauté incroyable de celle-ci.

Nous en avons visité des églises au cours de nos nombreux voyages, et des « pas piquées de vers ».  St-Pierre à Rome, Duomo à Florence, St-Donat dans Hochelaga, Notre-Dame à Paris, Westminster à Londres, et j’en passe.  Mais celle-ci, est vraiment impressionnante.

Premièrement, elle est gigantesque et très étendue.  Les éléments qui la composent ne sont pas tous entassés les uns contre les autres, il y a de l’espace.  Puis, les ornementations en bois et en or sont nombreuses et artistiquement jolies.  On y trouve également un puit de lumière, dirigeant la lumière vers une œuvre sculptée magnifique.  Un puit de lumière dans une église, ça c’est une première pour nous.  Les chapelles et les différents éléments en exposition sont tous aussi impressionnants.

 

Un puit de lumière dans la Cathédral de Tolède

 

Nous y restons environ 2h30.  L’audioguide est excellent et nous fournit une tonne d’explications.  Mais nous réalisons aussi que nous avons passé beaucoup de temps simplement à regarder, à admirer.

Nous quittons l’église et nous réalisons qu’entre le départ tardif de Madrid et le long temps passé dans cette église, et bien il ne nous reste plus beaucoup de temps de disponible pour le reste des activités que nous avions prévu faire.

Nous laissons donc tomber la visite d’un monastère et nous nous promenons tout simplement dans les rues de la vielle ville.  Après près de deux heures, nous nous redirigeons vers la gare pour prendre le train du retour vers Madrid.

 

Belle gare de train

 

Une journée qui ne s’est pas déroulée comme prévue, mais qui nous a permis de faire une très belle découverte.  En fait deux.  La Cathédrale et le fait que Francis double-vérifiera les informations qu’Isabelle lui donnera pour le reste du voyage ! hahaha