045: Allemagne

By

En avril dernier nous sommes alles visiter l’Allemagne, nous sommes désolés pour le délai dans notre blogue, mais nous avons eu un été de fous (les autres articles suivront sous peu).

Nous sommes donc arrivés à Berlin au milieu du mois d’avril, alors que le printemps battait son plein. Après un hiver et un printemps plutôt gris à Riga le changement était bienvenu. Le temps de déposer nos bagages à l’hôtel et nous partons pour une première journée d’exploration. Quoi de mieux qu’une petite croisière sur la rivière Spree pour se faire une première idée de la ville.

Croisière sur la Spree

 

Aussitôt débarqués de notre croisière nous reprenons la découverte de la ville. Nous partons à la recherche d’une DDR Watch Tower (tour d’observation soviétique) toujours debout. Après quelques détours nous la retrouvons dans une rue banale au milieu d’un développement immobilier. Berlin est une ville immense, moderne et en développement, mais il y a toujours certaines choses au détour d’une rue ou d’un parc pour nous remémorer son histoire.

Nous continuons notre visite par Postdamer Platz et nous nous dirigeons vers le restaurant de steaks que nous avons réservé. Comme les bons steaks sont difficiles à trouver et sont très chers à Riga, nous en profitons lors de nos escapades. Nous passons notre commande en salivant et soudainement Francis se met à ne pas trop se sentir bien. Après avoir passé toute la journée au soleil, il fait une insolation. Il touchera à peine à son assiette de steak et à la bouteille de vin. Isabelle a dû s’occuper d’éviter le gaspillage au maximum, alors nul besoin de préciser que la prochaine étape a été l’hôtel pour une bonne nuit de sommeil.

 

Le lendemain matin, départ par le train de 7h20 pour Hamburg. Après avoir déposé les bagages à l’hôtel nous débutons notre visite par le St. Nilokai Memorial. Il s’agit d’une église détruite pendant la guerre où seuls le clocher et quelques murs subsistent, c’est donc une église à ciel ouvert. Nous en profitons pour accéder au clocher par un ascenseur (chose rare dans les églises européennes) et apprécier la vue de la ville.

L’église St. Nicholas

 

Nous avons ensuite rendez-vous dans un musée bien spécial « Dialogue in the dark ». Il s’agit d’un musée dans le noir où les guides sont des personnes non-voyantes. L’expérience a failli être vraiment complète quand ils ont annoncé le tour en allemand à l’heure prévue de notre tour…  Comme nous avions réservé un tour en anglais le guide, qui est bilingue, accepte de faire le tour dans les deux langues… Ouf. Nous découvrons donc les salles complètement dans le noir, avec une canne, en essayant d’éviter le plus possible les obstacles. On passe par un parc, une rue, une épicerie, un bateau et un bar. Le guide nous explique comment les personnes non-voyantes trouvent leurs repères dans la vie de tous les jours. Dans le bar, toujours plongé dans le noir total, notre guide prend nos commandes, nous fait payer et nous remet notre monnaie (exacte, on ne le saura qu’en sortant !) et nous dirige vers notre table. Ensuite il s’assoit à la table avec nous pour répondre à nos nombreuses questions. Une activité très intéressante.

De retour à la lumière éblouissante du jour nous profitons du reste de l’après-midi pour découvrir l’ancienne partie manufacturière de la ville, maintenant convertie en appartements, restaurants, boutiques, etc. Cet ensemble fait maintenant partie du patrimoine mondial de l’UNESCO.  Nous admirerons aussi au bout de ce quartier la structure du Elbphilarmonie de Hamburg. Cet opéra au design architectural particulier est un emblème de la ville. Nous montons à la terrasse qui fait le tour du bâtiment pour observer de nouveau la ville.

Le « Speicherstadt », quartier des entrepôts faisant partie de l’UNESCO

Building de l’Elbphilharmonie, maison symphonique de Hamburg

 

Après avoir soupé dans un petit restaurant, nous nous dirigeons vers le quartier St. Pauli, reconnu pour sa vie nocturne et sa faune colorée. Comme c’est un vendredi soir, les rues sont pleines et les gens en profitent pour boire sur la rue (ce qui est permis en Allemagne).  Nous achetons donc notre « drink de route » et partons à la découverte de ce quartier. Après quelques rues nous nous rendons comptes que le ratio bar, restaurant, dépanneurs est très élevé dans ce coin de la ville. Le quartier regorge aussi de prostituées, bars de danseuses et bordels.

Oui oui, c’est bien un bordel (« Sex House ») de 5 étages !

 

Après une exploration du quartier le temps de boire notre boisson, nous décidons de nous arrêter pour prendre un verre dans un parking extérieur aménagé avec plusieurs terrasses qui semblent populaires. Le premier kiosque que nous croisons est en train de fermer… Il est 22h et ils ramassent déjà les coussins. Nous nous précipitons donc vers le deuxième kiosque pour acheter un verre avant la fermeture et nous nous trouvons une banquette encore pourvue de coussins. Nous prenons notre verre tranquillement et décidons de repartir à l’hôtel.

 

Lendemain matin, nous démarrons notre journée par la visite du parc Planten un Blomen. Un très grand parc où nous marchons en admirant les jolies fleurs du printemps.

Après une visite rapide à l’église St. Michael, nous retournons dans le quartier St. Pauli parce que nous avons remarqué, lors de nos recherches sur Internet, qu’une boutique/restaurant sert un genre de poutine hambourgeoise. Nous arrivons donc vers 11h, prenons une table et lorsque Francis arrive au comptoir pour commander ils nous apprennent qu’aujourd’hui la cuisine ouvre seulement en soirée … donc pas de poutine 😦  Nous décidons alors de marcher encore un peu pour essayer un restaurant près de la rivière. C’est un genre de resto/plage… qui confisque les bouteilles d’eau à l’entrée? What? Mais ils nous disent qu’on peut les reprendre à la sortie… Ouach! Et l’expérience n’ira pas en s’améliorant. Les menus ne sont pas en anglais, le service est excessivement long et la bouffe est vraiment ordinaire… Mais nous avons mangé ! 😊 Nous sommes donc prêts à reprendre la route, 1h30 plus tard, sans bouteille d’eau vers le Alter Elbtunnuel. C’est un ancien tunnel très étroit qui servait aux travailleurs des chantiers maritimes pour leur aller-retour avec Hamburg. Anciens escaliers et monte-charges (encore fonctionnels) et petite marche au frais. De plus, la vue de Hamburg de l’autre côté de la rivière est très jolie.

Elbtunnel (deux tunnels, celui-ci était fermé)

 

Il est maintenant temps de repartir en train pour Berlin.

 

Nous sommes le dimanche de Pâques à Berlin, mais ce n’est pas une raison pour faire la grasse matinée. Lever à l’heure des poules pour aller visiter le Reichstag. Notre réservation est à 8h (à l’ouverture), mais nous voulons profiter de la tranquillité des la ville pour prendre quelques clichés du Holocaust Memorial et de la porte de Branderburg. En effet, c’est assez tranquille Berlin le matin.

Mémorial pour les victimes de l’Holocauste

Porte de Brandeburg

 

Le Reichstag, qui a brulé avant le début de la guerre (pour des raisons encore nébuleuses), est à l’origine de l’implantation des mesures de guerre par Hitler. Il a été reconstruit et son dôme est très intéressant à visiter. En plus de pouvoir monter à son sommet et de pouvoir sortir sur les terrasses extérieures il y a aussi des panneaux informatifs sur la guerre.

Nous continuons notre visite de Berlin par une visite au musée sur la porte de Branderburg. C’est un musée récent avec une présentation interactive qui nous en apprend un peu plus sur la ville et sa célèbre porte.

Nous décidons d’aller manger avant de nous attaquer à l’immense parc Tiegarten qui s’avèrera assez plate… Vers la fin de ce parc se trouvent quelques monuments et surtout la Victory Column que Francis visitera seul jusqu’au sommet, Isabelle se contentant de l’attendre en bas en admirant les superbes mosaïques.

Mosaïques entourant le mât de la Colonne de la Victoire

 

Nous nous dirigeons ensuite vers une exposition extérieure gratuite « Topography of Terrors » qui présente une exposition de photos d’archives et de textes informatifs sur la genèse de la deuxième guerre et ses impacts. C’est une exposition très intéressante, mais notre cerveau commence à être un peu plein d’informations. Nous soupons et retournons à l’hôtel après cette journée bien remplie.

 

Nous débutons notre lundi par une visite à la pharmacie. Francis est aux prises avec de solides allergies et les médicaments montréalais ne semblent plus faire effet. Comme tout était fermé les derniers jours à Berlin, pour le congé de Pâques, on se précipite à l’ouverture pour obtenir un remède allemand qui aidera Francis. Première mission de la journée accomplie.

Nous allons ensuite à la découverte du Burning Book Memorial et du Neue Wache Memorial, dédié aux victimes de la première guerre mondiale.

Neue Wache: mémorial aux victimes de la première guerre mondiale

 

Nous nous attaquons ensuite au musée d’histoire de l’Allemagne. C’est un très vaste musée et nous passons quelques heures à l’explorer. Très intéressant mais nous aurions dû mieux y gérer notre temps.

Nous marchons ensuite vers le Berliner Dome, la cathédrale de Berlin, pour une visite. Mais nous arrivons quelques minutes trop tard pour la visiter. Services spéciaux de Pâques sont à l’horaire pour ce lundi saint. Nous découvrons donc quand même l’ile des musées et nous marchons lentement dans la ville vers le restaurant de ce soir. Il s’agit d’un restaurant de cuisine chinoise de 12 places avec tatami et menu fixe. C’était bon, mais pas ce à quoi on s’attendait. On jase un peu avec le serveur, qui est canadien, et on retourne à l’hôtel.

 

Notre mardi sera consacré au mur de Berlin. Nous débutons donc notre visite par le Berlin Wall Memorial. Nous visitons la partie extérieure pour commencer et ensuite l’exposition intérieure qui nous en apprend plus sur les raisons historiques et politiques de la construction du mur et sur son évolution au travers les années.

Section reconstruite d’une zone du mur de Berlin

 

Nous pouvons ensuite continuer notre visite en marchant le long de la ligne qui indique où passait le mur et lire les panneaux indicatifs le long du trajet.

Nous prenons ensuite le métro pour nous rendre au East Side Gallery. Cette galerie extérieure gratuite présente des fresques célèbres, donc celle nommée « Kiss » ou « Kiss of Death ».  Ces fresques sont peintes directement sur les portions restantes du mur de Berlin, mises à la disposition des artistes pour cette fin.

Emblème de la East Side Gallery, « The Kiss »

 

Comme il pleut un peu et que nous avons beaucoup marché nous décidons de nous arrêter pour souper dans le coin au « Tony Roma’s » qui est une chaine réputée pour ses côtes levées. En effet elles étaient très bonnes. Ce soir Isabelle et Francis se séparent, le temps pour Francis d’aller assister au concert de Millencolin avec la faune punk-rock berlinoise.

 

Notre journée de mercredi a débuté par une visite au German Resistance Museum. Nous en avons appris beaucoup sur les groupes et/ou individus qui ont tentés de défier le pouvoir en place. Beaucoup de ces personnes sont mortes à la suite de la découverte de leurs opérations.

Nous nous sommes ensuite dirigés vers Tempelhof. C’est un ancien aéroport qui servait surtout après la guerre pour ravitailler Berlin-Ouest. Nous avons pris un tour guidé en anglais qui est obligatoire si on veut avoir un accès au site.

Ancien aéroport Tempelhof

 

Après la visite de ce site nous avons décidé de tenter notre chance une deuxième fois pour la visite de la cathédrale de Berlin. Cette fois nous avons réussi et nous avons pu visiter l’intérieur. Nous nous sommes ensuite dirigés vers le souper et retour à l’hôtel.

 

Au programme du jeudi, la ville de Potsdam qui est à environ 1 heure de train de Berlin. Les attractions principales de cette jolie ville sont les parcs et les palais. Nous avons donc passé la journée à nous promener dans cet immense site et à visiter les palais qui étaient ouverts.

Le palais Sanssouci

 

Après avoir passé la journée à marcher pour découvrir Postdam nous sommes revenus à Berlin et nous sommes allés manger au 893 Ryotei. Francis n’était pas trop certain de vouloir entrer dans le resto, mais parfois il ne faut pas trop se fier aux apparences. C’était délicieux.

Façade de notre restaurant, 893

 

Vendredi matin, départ pour Dresden. Nous prenons le train, déposons nos bagages et partons à la découverte de cette ville allemande. Il y a beaucoup d’endroits et de musées à visiter alors nous commençons par l’église et la grande place. Nous nous dirigeons ensuite vers l’opéra pour un tour guidé et nous attaquons ensuite le Zwinger. Le Zwinger est emblématique de Dresden. C’est un palais qui sert aujourd’hui de musées et dont la cour intérieure peut être visitée. Nous en profitons pour visiter le Royal Cabinet of Mathematical and Physical Instruments. Intéressant, mais très petit.

Le Zwinger, palais de Dresden

 

Nous marchons un peu plus dans la ville et prenons un verre avant le souper. Nous soupons au Ven. Un restaurant d’hôtel très tranquille, mais la nourriture était très bonne, et le service quasiment personnalisé… avec un 10 pour l’effort du serveur à pratiquer son français avec nous.

Pour notre deuxième journée à Dresden nous visitons encore quelques musées : le Residenzschloss, incluant la « Green vault » renfermant de magnifiques bijoux et pièces créées avec des pierres précieuses, ainsi que l’Albertinum, un musée d’art moderne qui nous laissa plus que sur notre appétit.  Nous arrêtons aussi quelques minutes pour photographier la fresque « Procession of Princes » qui est une œuvre extérieure qui couvre un mur de 102 mètres (335 pieds).

Peinture / mosaïque de « La Procession des Princes »

 

Il est maintenant temps de retourner à Berlin parce que ce soir vers 22h30 nous avons un menu dégustation dans un restaurant exclusivement dédié aux desserts.  Ce restaurant, où il est aussi possible d’avoir un menu dégustation de sept services pour souper, est très populaire. Impossible d’y entrer sans réservation, même à 22h30. Nous optons pour l’accord desserts-vins qui est audacieux, mais nous restons un peu sur notre appétit.

 

Pour notre dernière journée à Berlin nous décidons de faire une grasse matinée bien méritée. Comme notre avion décolle tôt dans l’après-midi nous n’aurons pas vraiment le temps de visiter quelque chose le matin sans être à la course de toute façon. Nous quittons donc Berlin la tête remplie d’une multitude d’images et d’informations.

 

Auf wiedersehen !