051: Les Sauvé en voyage – Copenhague

By

Nous arrivons en soirée à Copenhague et prenons le train de l’aéroport vers la gare centrale.  Nous marchons ensuite 10 minutes en direction de notre auberge de jeunesse.  Denis semble d’ailleurs être rajeuni depuis quelques jours !  Disons que dans cette auberge, les chambres sont beaucoup moins spacieuses.  Les lits sont tous du même côté du mur et un espace de seulement environ 3 pieds sépare le mur de lit… du mur de la chambre.  Disons qu’il faut bien se connaître pour partager cette chambre, où la porte de la salle de bain de se verrouille pas !   Nous allons souper dans un resto « sur le pouce » car nous n’étions pas supposé arrivé si tôt (le train devait nous y amener plus tard) et nous terminons la soirée dans le lobby / bar de l’auberge, toujours en poursuivant le championnat intergalactique de crib.

 

Dimanche matin, nous arrêtons dans un café près de notre auberge pour y prendre quelques croissants et chocolatines.  Puis, on prend le train pour deux stations, direction l’icône de la ville, Mme la petite sirène.  À notre arrivée, nul doute qu’elle y est encore, à la vue de la horde d’autobus qui sont garés aux alentours.  Nous nous frayons un chemin jusqu’à la dame de bronze et nous arrivons à prendre quelques clichés de celle-ci.  Puis, nous nous retirons et nous dirigeons juste à côté, dans le « Kastellet », une ancienne forteresse militaire.  La marche sur ses ramparts en terre est très agréable et le site est peu fréquenté.  Puis, nous marchons vers le palais d’Amalienborg et vers la Frederiks Kirke.  Cette zone est de nouveau assez achalandée.

 

Les Sauvé devant la Petite Sirène

 

Nous avons une réservation pour le brunch et nous nous entassons dans un restaurant (Union Kitchen) où l’espace est exploité au maximum, disons.  La bouffe est bonne, mais le service est un peu prétentieux, surtout pour ce genre d’endroit.  Mais c’est plein de locaux, alors bon choix !

Après le lunch, nous décidons de revoir notre horaire et d’interchanger les activités de la journée avec celles du lendemain, car la météo s’annonce moins favorable le lendemain.  Nous nous en allons donc à Tivoli !

Tivoli est un parc d’attraction qui a ouvert en 1843, faisant de lui le deuxième parc d’attraction le plus vieux au monde (le premier, Dyrehavsbakken, est aussi situé au Danemark et a ouvert en 1583 !!).  Nous achetons nos billets :  Isabelle et Denis ne feront que se promener alors que Francis et Mini feront les manèges avec leur passe « manèges illimités » !!  (Voir la face de Francis ici… il est bien trop vieux pour ça !!).

 

Tivoli

 

Le parc est super beau, bien aménagé et contient des manèges pour tous les genres :  des auto-tamponneuses aux manèges procurant plus de sensations fortes.  Après quelques minutes, les « gangs » se séparent.  Isabelle et Denis vont se promener et prendre un verre tout en relaxant, alors que Mini entraîne Francis dans tous les manèges qui virevoltent, font des loopings, tournent sur eux-mêmes et dans toutes les directions.  Le brunch remonte à la surface quelques fois….

Après plus de deux heures, nous nous retrouvons tous pour un verre avant le souper au Wagamama, un classique lors de la visite de Tivoli (car relativement pas trop cher pour un restaurant de Copenhague).  Après le souper, quelques manèges encore pendant qu’Isabelle et Denis sirotent des verres en regardant un film dans le cinéma en plein-air du parc… vraiment génial.  Nous repartons à la fermeture, à 23h00, avec plein d’émotions fortes en banque.

 

 

Lundi matin, le levé est un peu plus difficile pour tous en raison des émotions de la veille, pour Mini particulièrement.  Nous quittons l’auberge vers 10h30 et nous nous dirigeons vers un restaurant dans la vieille ville pour un déjeuner.  Restaurant minimaliste où se faire livrer la nourriture prendra une éternité, mais c’était assez bon et pas très cher.  Puis, direction le château de Christiansborg, soit l’ancien château royal.  Ce dernier fût incendié à deux reprises et c’est donc la troisième itération qui est debout aujourd’hui.  En théorie, plusieurs éléments peuvent être visités dans le complexe mais au moment de notre visite, la tour est inaccessible et les écuries ne contiennent pas de chevaux, ces derniers étant en « vacances » en campagne pour l’été.  Bon.  Le site est tout de même intéressant.

 

Palais Christiansborg

 

Après la visite, le groupe se sépare.  Francis va aller en ville alors que le reste du groupe ira profiter de la piscine de l’auberge de jeunesse.  En plus, la pluie commence à tomber.  On se retrouve pour le souper dans un restaurant (The Olive) déjà réservé.  Quelle coïncidence de voir que notre serveuse pour la soirée est une fille de Montréal qui a reconnu notre accent lorsqu’elle nous a apporté les menus.  Excellent repas et excellent service.  Retour à l’hôtel, en marchant sous la fine et merveilleuse pluie de Copenhague.

 

 

Mardi matin et déjà dernière journée à Copenhague.  Après le déjeuner, nous nous dirigeons vers Nyhavn pour un classique tour de bateau dans les canaux de Copenhague.  Nous prendrons celui de 10h00, qui n’est pas encore très achalandé.  Belle balade car il fait super beau dehors.  Être à la hauteur de l’eau donne une perspective différente.  À notre retour au quai, nous voyons une ligne monstrueuse pour acheter les billets et monter à bord.  Encore une fois, faire les activités tôt est payant !

 

Nyhavn

 

Après en être sorti, direction le château de Rosenborg, situé à environ 15 minutes de marche.  C’est dans ce château que les joyaux de la couronne sont gardés.  On y fait la file pour acheter les billets et on nous assignera finalement une heure précise pour entrer, soit dans 1h15 minutes.  Bon, ça nous donne le temps d’aller diner… mais pas trop de temps non plus.  Mission accomplie et nous revenons pour visiter le château.  Visite intéressante, mais relativement courte.  L’entrée à heure pré-déterminée permet au moins au flot de visiteur de ne pas être trop important, ce qui est agréable.

Puis, c’est le temps de récupérer nos bagages et de prendre le train vers l’aéroport où notre vol vers la maison à Rīga nous attend.

 

Farvel København !